Soeur Françoise Lemieux

L’aventure de ma vie

Tout commence par une rencontre. Je suis en présence de la fondatrice, Julienne Dallaire, chez qui tout me parle de Dieu et de l’amour de Jésus devenu comme tangible en sa personne. Dans un décor des plus sobres, elle me décrit l’idéal de la communauté naissante toute consacrée à l’Eucharistie, avec un aspect marial, dans une vie d’intimité avec Dieu par l’adoration, l’offrande, et dans la mission d’évangélisation en pays éloigné ou chez nous. Cette atmosphère me bouleverse ; c’est ce que je cherchais sans le définir! Oui, c’est bien ici, ici que Jésus m’attend ! Son amour me presse ! Cinq semaines après, et m’y voici !

«Voyez comme elles s’aiment ! » C’est d’abord ce qui m’impressionne le plus dans ce noyau de la jeune Congrégation animée par la supérieure, une petite femme « très grande », douée d’un charisme qui en fait déjà un maître spirituel. La ferveur eucharistique et l’ambiance de fraîcheur mariale, dans une vie fraternelle intense faite de prière, de travail et de joyeuse détente : tout cela me donne un sentiment d’appartenance et m’amène à m’engager définitivement dans la Congrégation avec tout l’élan de ma jeunesse. Après plusieurs années, avec la maturité de l’âge, cette expérience de foi et ce bonheur ont pris une ampleur plus profonde encore. Notre fondatrice, avec qui j’ai eu la grâce de vivre 49 ans, m’a communiqué sa passion de l’Évangile et de l’Eucharistie, dans toute sa dimension trinitaire, avec sa flamme apostolique.

Très tôt après mon premier engagement, favorisée d’abord par des études qui se prolongeront en pédagogie et en théologie, je vois la mission se concrétiser pour moi, non pas en terre lointaine, mais dans la formation de nos jeunes sœurs, comme assistante d’abord puis comme responsable pendant plusieurs années. Par la suite, je serai en service auprès de mes soeurs comme assistante de la Prieure générale, puis comme prieure du Couvent à Beauport. Toutes ces années sont riches d’expériences diverses qui ont contribué à ma propre croissance. Au fil des ans, l’apostolat a pris pour moi diverses formes auprès de groupes variés dans l’enseignement de la spiritualité, l’animation et l’accompagnement des personnes, etc.

Aujourd’hui encore, selon mon rythme, je suis active dans un service d’accueil et d’écoute à la réception, dans le domaine de la formation de laïques, candidats de notre Fraternité, et dans l’accompagnement de candidats au diaconat permanent. Ces diverses activités sont pour moi des lieux de partage de la Parole avec mes frères et sœurs, et de communion au Souffle de l’Esprit, dans ce geste bouleversant de Jésus au soir du Jeudi saint. Oh l’immense amour qui se donne à nous dans l’Eucharistie ! dit Mère Julienne du Rosaire.

Voilà ce qui me fait vivre et que j’ai du bonheur à partager !

s. Françoise Lemieux, o.p.