Français / English / Español

Poésies

Dans cette section, nous vous offrirons de temps à autres une poésie pour aider à méditer, à prier à aller plus loin et plus en profondeur.  

En voici une première :

Oracle pour la Condition humaine 

 Sœur Yvette Blouin, o.p.

 Écoutez :

Récitation : soeur Yvette Blouin
Harpe : Gianetta Baril

À la condition humaine Dieu dit :
« Attention !
Tu vis dans un temps dévoreur.
L’instant qui est
dévore l’instant qui viendra.
Tu oublies la grandeur du présent,
tu ne te souviens plus de Dieu
et à peine des autres
tu connais le tumulte intérieur
et le repli sur soi
abîme du chaos primitif.

Écoute!
En creux d’être
plus loin que la torpeur froide
plus loin que l’abîme du vide
plus loin que cette tendresse blessée
se mêlent amour et peine
douleur et joie
silence et vie
En cela même
Apprends le mystère caché.
Voilà l’oracle:
« Je suis le Dieu de ta vie.
Si tu te déchausses pour entrer
dans le silence de mon mystère
tu découvriras
un Buisson ardent.»

Sortant de mon désert
j’approchai  peu à peu
ce Feu dévorant.
Je découvris l’Essentiel.
Pour moi
« Ils sont trois
mais ne font qu’un Bien Aimé. »

En Creux de Trinité
je trouve enfin ma racine de vie.
Mon cœur atrophié s’apaise
mon silence devient abandon
adoration
ma liberté déification
et l’ultime esclavage de ma mort
promesse de vie.

Le Verbe Incarné
se dévoile en sa kénose
Amour infini.
Et depuis
en cette multitude des rachetés
marquée du signe de la Croix
je suis lavée dans son sang
pardonnée.

Ainsi la vie du Fils Unique s’exprime
dans l’adoration filiale
et l’universelle charité
restaurant en silence
l’icône réelle du monde. 

Condition humaine,
nous menons ensemble dans le temps
et de tant de façons,
un dur combat incessant et lumineux
pour devenir en vérité
les enfants de Dieu
dispersés dans l’univers.

Alors que les siècles passent,
l’Esprit pétrit le mystère
de notre chair et de notre sang
à même les Saints Mystères du Fils,
mêlant cette fragile humanité
aux fibres eucharistiques
du Rédempteur.
En ces temps de persécution ouverte
et d’attaques sournoises
nous sommes du Christ-Eglise.
communauté eucharistique
état mystique sans frontières
où tous les baptisés
élevant la Coupe et le Pain
s’identifiant au Crucifié
éprouvent déjà
dans une perceptible transfiguration
les arrhes de la résurrection.

Que la condition humaine
rende à ce Grand Dieu Trine et Un
l’amour et la gloire
par le Cœur Eucharistique du Verbe Incarné
Époux de l’humanité.
En Lui  nous vivons
tendus de tout notre être
vers l’ultime avènement du Royaume
veillant le retour du Bien-Aimé.