Cause de béatification et de canonisation

La condition fondamentale pour que puisse être ouverte une cause de béatification et de canonisation

Pour qu’une cause de béatification et de canonisation puisse être ouverte dans l’Église, il y a une condition absolument fondamentale que le Saint Père Benoît XVI exprimait ainsi dans une lettre aux membres de l'assemblée plénière de la Congrégation pour les Causes des Saints le 24 avril 2006. Il s’agit de ce qu’on appelle « la réputation de sainteté ». Voici les paroles du pape :

 Les Pasteurs diocésains, en décidant "coram Deo" quelles sont les Causes qui méritent d'être ouvertes, évalueront tout d'abord si les candidats aux honneurs des autels jouissent réellement d'une réputation de sainteté, de miracles ou bien de martyre, solide et largement confirmée. Cette réputation, que le Code de Droit canonique de 1917 souhaitait qu'elle soit […] (« spontanée, non pas obtenue artificiellement ou à la suite de propagande, mais née chez des personnes honnêtes et sérieuses, ayant augmentée de jour en jour et toujours existante chez la plus grande partie du peuple. » can. 2050, 2 - en latin dans la lettre du pape), est un signe de Dieu qui indique à l'Église ceux qui méritent d'être placés sur "le lampadaire" et de briller "pour tous ceux qui sont dans la maison"(Mt 5, 15).