4 août - jour 6

Neuvaine à saint Dominique

 

 

Père Dominique, tu ne cherchais pas ton intérêt mais tu étais attentif aux besoins de ces femmes que tu avais réunies pour se donner au Christ dans la vie contemplative.

Tu savais leur apporter quelque petite douceur à l’occasion, comme cette fois où le vin n’a pas manqué pour réjouir les cœurs de ta présence paternelle.

Donne-nous cette délicatesse du cœur qui sait voir ce qui ferait plaisir au prochain, et l’accomplir avec bonté.