Le testament de saint Dominique

5 août - jour 7

Le Testament de saint Dominique est admirable : dans sa substantielle brièveté, la vie spirituelle est tout entière concentrée et vivante.

« Ayez la charité », c’est-à-dire vivez de la vie de Dieu Lui-même… car Dieu est charité : « Celui qui demeure dans la charité, demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. » Dans ce mot, si simple et si rapide, la vie du Frère-Prêcheur est toute orientée et fixée, et même admirablement soulevée, sur les hauteurs où elle doit s’épanouir et rayonner.

Mais ce trésor de charité et de vie divine, l’homme, ici-bas, le porte dans un vase fragile, le vase de sa nature déchue; Dominique ne l’ignore pas, et voilà pourquoi il ajoute : « Possédez la pauvreté volontaire », écartant, par là, l’ennemi du dehors, la cupidité « source de tous les maux »; voilà pourquoi il dit encore : « Gardez l’humilité », coup droit et décisif contre l’ennemi du dedans, le moi, l’amour-propre, foyer de toute convoitise et de toute révolte.

Voilà donc la consigne suprême de Dominique pour les combats de la sainteté et de l’apostolat. Vivante affirmation de ce qu’il avait toujours été lui-même. Pauvre, d’une pauvreté qui le faisait se réduire au plus strict nécessaire; humble, d’une humilité qui, en tout et toujours, le tenait sous les pieds de toute créature; et, dans la pureté radieuse, conséquence de ces renoncements, vivant dans une plénitude admirable la vie de charité, la vie même de Dieu.

Cette vie de Dieu, cette vie en Dieu, c’est ce qui le caractérise essentiellement. Ses contemporains ne nous disent-ils pas qu’il parlait uniquement et toujours de Dieu ou avec Dieu? De Deo vel cum Deo. Et ce mot qui traduit si bien son âme, et apparaît comme la véritable devise de sa vie, il voulut qu’il fût gravé au Livre des Constitutions de son Ordre… et aujourd’hui, il y brille toujours encore, fixant ainsi, à tout jamais, d’un trait ineffaçable, la physionomie du Frère Prêcheur.

Seigneur, pour que tous te connaissent, suscite dans l'Église et dans l'Ordre des Prêcheurs, des porteurs de ta Parole.