Intimité filiale

31 juillet - jour 2

Tous mes désirs, de plus en plus, vont à une entière et plus filiale intimité avec notre Bienheureux Père saint Dominique – et il me semble que c’est une grande grâce entrevue – car il y a là toute la sainteté dominicaine dont la plénitude a été par Dieu déposée en son cœur pour nous être par lui communiquée.

Ayons surtout à cœur de l’honorer dans l’intime de notre âme. Dressons à notre Père, dans son sanctuaire, un autel où brûlera sans cesse la lampe d’une toute filiale tendresse, et d’un désir très ardent de le voir honoré et aimé. Demandons-lui d’étendre au loin le règne de sa grâce et de son esprit.

Seigneur, envoie dans notre Ordre de nouveaux ouvriers épris de témoigner de l'Évangile par leur parole et par leur vie.